Now Reading
J’ai acheté des spiritueux aux enchères

J’ai acheté des spiritueux aux enchères

finespirits.auction

Il y a quelques semaines, nous avions publié un article autour de la vente de spiritueux aux enchères. L’idée était la suivante : dénicher quelques pépites sur la plateforme de ventes développée par La Maison du Whisky et par iDealwine, finespirits.auction. Dans cette quête de vieux embouteillages impossibles à trouver chez les cavistes nous avions sélectionné 3 lots sur lesquels se concentrer. Pour retrouver la première partie de notre aventure, de la présentation du principe de finespirits.auction à la sélection de nos bouteilles, c’est par ici. Il est maintenant l’heure de conclure notre aventure et de vous raconter mon expérience d’achat lors de cette vente aux enchères, car oui, spoiler, j’ai remporté de belles choses… alors commençons.

© finespirits.auction

La première bouteille sélectionnée était un blend écossais Inverhouse Green Plaid, une bouteille importée en Italie dans les années 1970. Affichée au prix de 16 € quelques jours avant la clôture de la vente aux enchères, notre stratégie était simple : miser notre meilleur prix à quelques secondes de la fin afin de prendre les autres acheteurs de court et s’assurer de remporter le lot. Le risque ? Si quelqu’un avait déjà déposé un ordre d’achat à un prix supérieur au mien, il m’aurait été impossible d’avoir le temps d’enchérir de nouveau et d’espérer gagner l’enchère. Affiché à 16 € et estimé 20 €, j’ai donc attendu les 10 dernières secondes afin de proposer une offre à 25 €, mon prix maximum pour ce lot et un peu au dessus de l’estimation. Je valide mon enchère et quelques secondes plus tard la vente se clôture automatiquement. Un message apparait alors pour me dire que je suis le meilleur enchérisseur et que j’ai remporté le lot pour 19 € ! Première victoire et pas des moindre puisque je viens d’acheter un blend écossais des années 1970 pour moins de 20 €.

Inver House Of. Green Plaid Italia Import (sans prix de réserve)
© Finespirits.auction

Quelques minutes plus tard, ma deuxième bouteille était sélectionnée : un Glen Keith distillé en 1983 et embouteillé en 1994. A son tour, il allait voir sa vente se clôturer. Conforté après ma première victoire, je décidai d’appliquer la même technique. Alors que l’ordre en cours était de 60 €, je misai discrètement 85 € à quelques secondes de la fin… Hélas un autre acheteur  avait déjà misé bien au dessus de mon ordre, et la bouteille dépassa les 85 €. La vente se clôtura et la bouteille s’envola… Raté pour cette fois-ci ! Le jeu des enchères et d’une technique risquée.

Il me restait cependant un dernier lot pour lequel me battre, un très intéressant cognac Grande Champagne de la Maison Exshaw. Affiché à 60 €, je réitérait alors ma technique et, quelques secondes avant la fin, proposai un ordre à 85 €, espérant que personne n’avait déjà songé à placer une ordre plus haut. Et lorsque la vente se termina, surprise ! Personne n’avait misé au dessus de moi et je remportai la bouteille pour 65 €. Une belle opération puisque l’estimation pour ce cognac Grande Champagne était de 150 €.

Exshaw Of. 1er Cru Très rare Grande Champagne
© Finespirits.auction

Ce lot remporté marqua pour moi la fin de ma vente aux enchères. Alors que d’autres lots que je ne n’avais pas sélectionné continuaient à défiler que d’autres acheteurs misaient à leur tour,  je décidai de terminer mes emplettes.   Le paiement de ma facture fut tout aussi simple. Après ajout de la commission de la plateforme de 18%, on me proposa de la livraison sécurisée de mes deux bouteilles pour 9,90 €. Un total de 109 € donc pour mon blend des années 1970 et ma très belle bouteille de cognac.

© finespirits.auction

Quelques jours plus tard, le colis arriva, une expédition rapide et fiable pour surtout deux bouteilles très biens emballées et protégées. Le verdict ? Une excellente expérience. Outre l’excitation du jeu des ventes aux enchères, j’ai réussi à mettre la main sur deux belles bouteilles, à des prix très intéressants, deux vieilles quilles que je me suis empressé de déguster et deux belles surprises à partager. Si la vente aux enchères peut faire peur au premier abord,  elle a de nombreux atouts : la facilité d’accès de la plateforme finespirits.auction, l’expertise de La Maison du Whisky sur l’authentification des bouteilles et celle de iDealwine sur la gestion de la vente et l’acheminement des bouteilles, en font une vraie opportunité pour dénicher de nouvelles pépites à découvrir ou des flacons pour compléter sa collection.

finespirits.auction
© finespirits.auction

La nouvelle vente est actuellement en ligne et fait la part belle aux spiritueux du monde entier… elle se termine en fin de semaine, foncez, il y en a pour tous les goûts et toutes les bourses… nous on a déjà repéré quelques pépites.

© 2019 Speakeasy. Tous droits réservés.

L'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Scroll To Top