Now Reading
Green Spot – l’influence du vin

Green Spot – l’influence du vin

Cette semaine direction l’Irlande à la découverte de Green Spot. Whiskey irlandais (et donc distillé 3 fois dans un Pot Still à partir d’orge maltée et non maltée) il a été créé en 1887 par les Mitchell. Famille de négociants en vins, il était usuel à l’époque que les marchants achètent directement des distillats aux distilleries environnantes afin de les faire vieillir eux mêmes dans les fûts issus de leur activité. En effet et pour mémoire, les vins étaient importés directement en tonneaux depuis l’Europe, une fois embouteillés et vendus les fûts étaient alors inutiles, l’idée émergea alors de les remplir de nouveaux afin de faire vieillir les whiskies. Les Mitchell possédaient alors des stocks importants de fûts de vin, Xérès, Madère et Malaga. Ils entreprirent donc une activité de négoce de whiskey en se fournissant directement auprès de la distillerie historique John Jameson de Bow Street.

Chaque fût était alors marqué d’une tache de peinture colorée en fonction de la maturation souhaitée : une tache verte, un green spot, pour un whiskey destiné à être embouteillé à l’âge de 10 ans, un yellow spot pour un 12 ans d’âge, et enfin un blue spot (7 ans) et un red spot (15 ans d’âge). Le succès fut très largement au rendez-vous si bien que la marque garda le Spot comme signature. Si les années 1960 furent marquées par une crise économique et structurelle menant au regroupement des 3 dernières distilleries irlandaises encore en activité (John Jameson & Son, Jon Power & Sons et Cork Distilleries Co.) au sein de Midleton, l’approvisionnement ne cessa jamais et fît de ce whiskey l’une des très rares marques de négociants encore actives de nos jours et ce sans interruption.

Green Spot
© Green Spot

Pour marquer cette histoire très influencée par le vin, Green Spot s’est associé pour deux finishs avec deux vignobles prestigieux : Montelena et Léoville-Barton.

Installé depuis 1882 dans la Napa Valley en Californie, le Château Montelena est aujourd’hui un incontournable de l’univers du vin. Le domaine créa la surprise en 1976 lors d’une dégustation à l’aveugle, le “Jugement de Paris”, qui devait démontrer la supériorité des Grands Crus français contre les vins Californiens. Le Chardonnay 1973 présenté alors remporta la compétition devant tous les vins français. Aujourd’hui encore le château est reconnu dans le monde entier pour la qualité de ses vins.

Premier finish de la gamme, Green Spot Montelena a d’abord reçu un vieillissement en fûts de bourbon et de xérès, avant d’être affiné pendant 12 mois en barriques de chêne français ayant contenu du Zinfandel du Château Montelena.

Green Spot Montelena
© Green Spot

 

Le Château Léoville-Barton quant à lui est l’un des châteaux bordelais les plus connus. Propriété de la famille Barton depuis près de 200 ans et Grand Cru Classé 1855 son vignoble est situé dans l’une des plus belles appellations : Saint-Julien.

Cette version de Green Spot quant à elle a été affinée entre 12 et 24 mois en barriques de chêne français ayant contenu le vin du Château Léoville-Barton.

Green Spot Léoville Barton
© Green Spot

 

Deux très beaux finishs à retrouver chez les cavistes. Les fêtes de fin d’année approchent… l’occasion de se faire plaisir !

© 2019 Speakeasy. Tous droits réservés.

L'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Scroll To Top