Now Reading
Ardbeg – histoire d’une légende écossaise

Ardbeg – histoire d’une légende écossaise

Il existe de nombreuses distilleries légendaires mais peu arrivent à susciter un engouement indéfectible et à fédérer autour d’elle une communauté solide de passionnés. Ardbeg est l’une d’elle. Mais avant de devenir la distillerie que nous connaissons aujourd’hui, son histoire connut de nombreuses tempêtes… partons à la découverte d’Ardbeg, joyau d’Islay. D’abord distillerie illégale de contrebande, son origine commence officiellement en 1815. Etablie non loin de Lagavulin et de Laphroaig, on y produit un whisky fortement tourbé et fumé, imprégné d’un caractère marin. Elle prend très rapidement, dans ses premières années,  une dimension importante jusqu’à produire plus d’un million de litres par an et devenir l’un des plus importants sites de production de l’île.

Changeant régulièrement de propriétaire, la distillerie déclinera cependant progressivement, fermant durant les deux guerres mondiales, étant frappée de plein fouet par la crise économique des années 1930 et par la pénurie d’orge liée au rationnement. Elle s’endort alors  complètement en 1981 pour ne reprendre du service que deux mois par an entre 1989 et 1996. Echappant de peu à la démolition, elle est finalement rachetée en 1997 par Glenmorangie (aujourd’hui propriété de LVMH). La renaissance peut commencer.

Ardbeg distillery
© Ardbeg

Plusieurs millions d’euros d’investissement sont débloqués, les équipements sont rénovés et la distillerie reprend du service. Tout est alors à rebâtir, un travail titanesque commence, sous la direction de Bill Lumsden, directeur de la distillation et de la création. Il redonne tout d’abord à Ardbeg son lustre d’antan en élaborant un whisky identifiable entre tous : un single malt parmi les plus tourbés et fumés, mais aussi emprunt des airs marins de l’île. Le résultat ? Ardbeg Ten est élu whisky de l’année 2008 par Jim Murray, l’année suivante, c’est au tour de la version Uigeadail de remporter ce titre honorifique et Ardbeg Supernova recevra celui de deuxième meilleur whisky au monde de 2010.

Mais pour faire entrer définitivement la distillerie au rend de légende, Bill innove aussi… En créant au compte-gouttes des séries limitées toutes plus créatives les unes que les autres… Supernova en 2009, le whisky le plus tourbé au monde avec l’Octomore (Bruichladdich), Alligator en 2011, vieilli en parti dans des fûts brûlés en peau de croco, ou encore Galileo en 2012, célébrant l’envoi de fioles de whisky Ardbeg dans l’espace !

ardbeg distillerie nuit
© Ardbeg

Et cette année Ardbeg lance une très belle référence, Traigh Bhan, un whisky de 19 ans d’âge (soit presque autant que depuis sa reconstruction). Tirant son nom d’une plage, non loin de la distillerie, connue sous l’appellation des sables chantants, ce whisky a vieilli dans des fûts de bourbon et de sherry Oloroso. On sent ici clairement l’influence de son âge, la tourbe est plus fondue, elle se mélange… si bien que les notes puissantes, fumées et salées trouvent un équilibre avec les notes douces d’un whisky au vieillissement prolongé… Une très belle réussite !

Ardbeg traigh bhan
© Ardbeg

© 2019 Speakeasy. Tous droits réservés.

L'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Scroll To Top