Now Reading
Distillerie Naud – une passion familiale

Distillerie Naud – une passion familiale

Notre aventure nous emmène aujourd’hui à la découverte d’une petite île dans la région de Cognac… Au coeur de cette île se cache un ancien moulin du XIXème siècle. La particularité de celui-ci ? Celle d’avoir été transformé en 1923 en distillerie, à l’initiation d’Emile Perrier. La distillerie Perrier élaborait à l’époque des liqueurs et des crèmes de fruits reconnues dans la région. A la mort de celui-ci, la distillerie cachée tomba peu à peu dans l’oubli… Jusqu’à sa redécouverte en 1980 par Jean-Michel Naud, héritier du liquoriste. Oenologue de formation et amoureux des spiritueux il entreprit de remettre en marche les 5 alambics présents sur place et de redémarrer l’activité.

© Distillerie Naud

Aujourd’hui la gamme s’articule autour du cognac avec les traditionnels VS, VSOP, XO mais aussi avec un cognac Extra, fruit de l’assemblage d’eaux de vie de 30 à 70 ans ; d’alcool blanc avec une vodka française et un gin aux 12 botaniques et pour finir, des rhums avec un rum vieilli 15 ans au Panama et bénéficiant d’un finish en France dans des fûts de cognac et Hidden Loot un rhum épicé aux saveurs d’orange, de vanille et de cacao. L’ensemble de ces spiritueux sont déclinés dans de superbes bouteilles signées du nom de la Maison Naud.

© Distillerie Naud

Fort de ce renouveau on aurait pu penser que la distillerie avait atteint son apogée, mais cette famille d’entrepreneurs ne compte pas s’arrêter là puisque Pierre Naud, dernier descendant de la famille, continue avec son père de développer la distillerie. Il a accepté de nous parler de son histoire, des spiritueux qu’il a créé et du futur de la distillerie Naud…

Cette distillerie est dans votre famille depuis près d’un siècle pourriez-vous nous raconter cette découverte lorsque vous en avez hérité ?

Ma mère a hérité de la distillerie de son père en 1999. Cette dernière a été construite en 1936 au sein d’un ancien moulin à grain en pierre de taille, perché sur l’île de Pinthiers, et entouré des bras de la rivière Seugne. C’est un lieu plutôt insolite et lourd de contraintes pour une distillerie. Autant dire que tout agrandissement est impossible (rires). Nous avons su conserver les 5 alambics originaux de la maison Speichim à ce jour disparue. Initialement alimentée au charbon, elle a été rééquipée par des brûleurs gaz pour une meilleure maîtrise de nos distillations. La distillerie n’a jamais cessé de produire.

Distillerie Naud
© François Baudin / Austral / Distillerie Naud

Quel fût le premier produit que vous avez lancé et pourquoi ?

La production du cognac est notre métier premier et nous conservons des stocks. Il était donc tout naturel de révéler notre expertise de distillateur à travers une gamme de cognacs.

Vous développez aujourd’hui une gamme complète de spiritueux entre spiritueux blancs et vieillis en fûts, comment concevez-vous chacun de ces produits ?

Dans la famille Naud, nous avons plusieurs expertises de distillation qui se sont acquises au fil des années (alambics, colonnes). Les dernières concernent les alcools blancs. Toutefois la maîtrise de la distillation en alambics sublime les spiritueux. C’est pour cela que la marque de fabrique de notre maison demeure l’alambic charentais. Pour notre vodka, nous avons sélectionné des blés d’hivers français issus de Champagne-Ardenne, région reconnue pour ses blés de boulangerie. Le vin de céréale a été ensuite distillé 5 fois sur colonnes avant une ultime distillation en alambics. Beaucoup (trop) de vodkas ont un caractère extra neutre, ce qui d’après nous enlève de l’âme au produit. Notre vodka, de par ses notes légèrement maltées et de panification, rend hommage à la matière première. Quoi de mieux qu’un gin pour se “lâcher” dans l’innovation. Notre distilled gin, composé de 12 botaniques (distillés en alambic…bien entendu), s’inspire de l’une des recettes de mon ancêtre liquoriste Emile Perrier. Nous l’avons mise au goût du jour pour créer un gin d’été souligné par la bergamote biologique de Calabre. Quant aux rhums, ces derniers sont nés d’une rencontre fortuite avec un distillateur panaméen, ici dans notre distillerie, alors qu’il était en quête d’un alambic charentais. Le partage de valeurs communes et de l’art de la distillation nous ont rapprochés. Avec un finish dans nos chais charentais, le résultat est plus que concluant.

© Distillerie Naud

 … Et quel produit avez-vous préféré concevoir ?

Difficile de choisir, car chaque spiritueux a été un beau travail d’équipe. Disons le Naud distilled gin! En effet il s’agit d’un vrai travail d’équilibriste. Les ingrédients, dans leur majorité, sont macérés puis distillés séparément, avant d’être assemblés. Mais ne pensez pas qu’en distillerie, additionner 1+1 font 2. Les équilibres sont très vite perturbés, ce qui nous a valu de longues sessions d’assemblage et de dégustation ainsi que des débats animés pour arriver à ce résultat.

Le consommateur français est aujourd’hui de plus en plus attaché aux produits « crafts » avec une véritable histoire, pensez-vous que cette tendance va s’ancrer durablement ?

C’est indéniable. Dans nos sociétés d’aujourd’hui, nous cherchons de plus en plus à donner un sens à notre consommation. Se diriger vers des maisons familiales et authentiques, c’est chercher des produits de caractère et riches de tradition sans forcément tomber dans les clichés. Les nouvelles générations de distillateurs osent explorer de nouvelles pistes (whisky, gin) sans toutefois perdre leurs racines ni galvauder leur savoir-faire.

© Distillerie Naud

Pour finir, une petite question sur le futur de la distillerie, avez-vous d’autres projets ? La création d’un nouveau produit ?

Si notre expertise en distillation remonte à 1923, notre gamme de spiritueux embouteillés n’a que seulement 2 ans. Nous souhaitons aujourd’hui consolider nos bases et soutenir nos distributeurs. Toutefois nous n’excluons pas l’idée de compléter notre gamme de rhums panaméens. Nous revenons tout juste d’un voyage chez notre distillerie partenaire, dont le but était de suivre la récolte de la canne et de travailler de nouvelles bases. Je ne peux pas encore tout vous révéler.

 

Pour en savoir plus sur la distillerie et sa gamme, rendez-vous ici et sur Facebook !

© Distillerie Naud

Merci à Julie pour son aide et à Pierre de s’être prêté au jeu de l’interview

© 2019 Speakeasy. Tous droits réservés.

L'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Scroll To Top