Now Reading
Bartolomeo, sur la route des Indes

Bartolomeo, sur la route des Indes

 Invitation au voyage

 

Un nouveau gin français vient de faire son apparition, il s’agit de Bartolomeo, créé par la même équipe à qui l’on doit la vodka française Tigre Blanc.

Hommage au portugais Bartolomeu Dias, premier explorateur à franchir le Cap de Bonne-Espérance. Parti de Lisbonne en 1487 avec deux caravelles, il contourne l’Afrique en longeant sa côte lorsque, après avoir essuyé une tempête, il franchit la pointe sud du continent et se retrouve dans l’océan indien. Cette découverte majeure du Cap de Bonne-Espérance, apporte la preuve qu’il existe une route maritime vers les Indes et que le continent africain a bien une fin… Dix ans plus tard le commerce des épices reprend par cette voie maritime.

© Bartolomeo

S’inspirant de cette route des Indes et des épices qui s’y échangent, Bartolomeo fait la part belle à ces épices. En plus de l’incontournable genièvre, la coriandre, la maniguette, la racine d’angélique, la cardamome et le gingembre servent de base à l’élaboration du gin. A ces ingrédients sont ajouté le poivre Timut qui pousse de manière sauvage dans les montagnes Népalaises et le combava, seul véritable agrume de la recette, en provenance de Madagascar et de la Réunion. C’est l’ajout de ces deux ingrédients qui apporte au gin un équilibre entre les agrumes et les épices.

© Bartolomeo

Tous ces éléments macèrent dans un premier temps dans un mélange d’alcool et d’eau puis ils sont distillés dans un alambic en cuivre en Charente-Maritime. Finalement le gin est réduit petit à petit par ajout d’eau afin d’abaisser le volume d’alcool à 44%.

 

Vous pouvez retrouver toutes les informations sur Bartolomeo ici

 

© 2019 Speakeasy. Tous droits réservés.

L'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Scroll To Top