Now Reading
Bollinger – le style inimitable d’une très grande Maison

Bollinger – le style inimitable d’une très grande Maison

Bollinger Grande Année 2008

Notre histoire débute en 1829. Athanase de Villermont, aristocrate d’une grande famille et amiral hérite d’un domaine en champagne où l’on produit du vin. Son rang dans la noblesse ne pouvant lui permettre d’exercer une activité commerciale, il s’associe alors avec Paul Renaudin et Joseph Bollinger, deux anciens de la Maison Muller-Ruinart (disparue aujourd’hui), passionnés de vin et d’entrepreneuriat. Ne pouvant pas non plus apposer son nom au domaine, ils créent tous les trois le 6 février 1829 Renaudin-Bollinger & Cie, l’une des plus emblématique Maison de champagne vient de naître.

Si Paul Renaudin meurt sans descendance, Joseph Bollinger épouse lui en 1837 Louise-Charlotte de Villermont, fille d’Athanase. De leur union naquirent quatre enfants : Marie, Henriette, Joseph et Georges. Sous la direction des deux frères Bollinger gagne une belle notoriété, le vignoble est étendu par l’acquisition de nouvelles parcelles et on compte de nombreux succès commerciaux, notamment outre-Manche. Malgré la crise du phylloxéra et les guerres, la Maison traverse ses difficultés. En 1923, le petit fils de Georges, Jacques Bollinger, épouse Elisabeth Law de Lauriston-Boubers, descendante d’une importante famille écossaise. Ensemble ils développent le vignoble et modernisent les installations jusqu’à la mort tragique se son mari en 1941.

Bollinger Maison
© Bollinger

Alors âgée de 42 ans, c’est elle qui reprend l’entreprise et lui donne sa reconnaissance actuelle au niveau mondial. C’est elle qui part notamment après-guerre en tournée commerciale aux Etats-Unis afin d’y faire connaître son champagne. Perfectionniste elle lance de nouvelles cuvées d’excellence : Bollinger R.D. et Vieilles Vignes françaises, une cuvée élaborée à partir de vignes ayant survécues au phylloxéra (d’une très grande rareté). Audacieuse, elle préfère planter et travailler des vins autour du Pinot Noir alors que le Chardonnay est le cépage de base de la plupart des champagnes de l’époque. C’est aujourd’hui à elle que la Maison Bollinger doit la typicité de ses cuvées et la capacité à produire en propre une grande partie des raisins utilisés dans ses champagnes.

A sa suite, d’autres membres de la famille ont su prendre la direction de la Maison, modernisant tour à tour celle-ci tout en conservant l’esprit Bollinger. Aujourd’hui, champagne dégusté sur les plus grandes tables, son style inimitable offre une régularité et une intensité propre aux très grandes Maisons champenoises.

Bollinger Cave
© Bollinger

Cette année Bollinger propose sa nouvelle cuvée : La Grande Année 2008. Une nouvelle occasion de montrer le style et le savoir-faire de la Maison. Le style tout d’abord puisque l’assemblage entre 71% de Pinot Noir et 29% de Chardonnay est issu de 18 Grands et Premiers crus de la Montagne de Reims et de la Côte des Blancs. Le savoir-faire ensuite puisque la vinification est réalisée uniquement en petits fûts de chêne anciens (20 ans en moyenne) et puisque le remuage et le dégorgement sont entièrement réalisés à la main. 10 ans plus tard, c’est une cuvée millésimée de haut vol qui s’offre à la dégustation : profonde, complexe et harmonieuse elle allie ce qui fait la renommée de la Maison Bollinger… entre structure et fraîcheur.

Bollinger La Grande Année 2008
© Bollinger

 

© 2019 Speakeasy. Tous droits réservés.

L'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Scroll To Top