Now Reading
Glenfiddich, la vallée des cerfs

Glenfiddich, la vallée des cerfs

Cette semaine notre voyage nous emmène une fois de plus en terre de whisky, l’Ecosse, et plus précisément dans le Speyside à la découverte l’une des distilleries les plus connues et reconnues au monde : Glenfiddich. Notre histoire commence avec William Grant, qui travaillant depuis 20 ans comme directeur à la distillerie de Mortlach, se mis à rêver secrètement de fonder sa propre distillerie. Un jour de 1886 il découvre dans les environs de Dufftown, au coeur de la vallée des cerfs, une source d’eau extrêmement pure. Convaincu de l’intérêt de celle-ci il achète alors le terrain qui l’entoure pour réaliser son rêve et bâtir de ses propres mains sa distillerie. Il s’entoure alors de sa femme, de ses neuf enfants et d’un maçon pour construire pierre par pierre cette distillerie. 371 jours et 750 000 pierres plus tard une paire d’alambics est installée, les premières gouttes de whisky coulent le soir de noël 1887 et un nom est trouvé : Glenfiddich, la vallée aux cerfs en gaélique écossais.

Glenfiddich William Grant
© Glenfiddich

Si 1887 marque le début de l’aventure, elle ne sera pas l’unique date importante dans l’histoire de la distillerie, de nombreuses suivront et contribueront à placer Glenfiddich aux avant-postes et à la faire entrer dans la légende. 1909 en est par exemple une autre, c’est cette année là que William Grant confie à son gendre Charles Gordon la mission de faire connaître son whisky au delà des frontières. Celui-ci partit ainsi armé d’un sac en cuir de docteur renfermant de précieux flacons parcourir le monde pour faire connaître la distillerie. Son périple l’emmena en Extrême-Orient, en Australie, en Nouvelle- Zélande mais aussi en Inde, à Hong-Kong et au Japon, c’est lui qui a contribué à faire de Glenfiddich, plus tard, l’une des premières marques à s’exporter aussi largement. Une autre année importante dans l’histoire de la distillerie est celle de 1923, date à laquelle le petit fils du fondateur, Grant Gordon, rejoignit l’entreprise. Cette même année, la prohibition bat son plein et par conséquent les ventes sont en berne mais, plutôt que de réduire la production, Grant augmente au contraire celle-ci. Cette décision, étonnante compte tenu du contexte de l’époque, elle se révéla payante puisque qu’elle eu pour effet de faire de Glenfiddich l’une des six distilleries encore en activités à la fin de la prohibition capable de répondre à l’explosion de la demande de whisky de qualité grâce aux stocks constitués.

Glenfiddich Warehouse Casks 8 1 Retouch_large
© Glenfiddich

Le début du XXème siècle ayant permis à la distillerie familiale de se développer à grande échelle et d’entrer dans le cercle des whiskies reconnus, les années 1950 furent placées sous le signe de l’innovation et de la recherche d’une qualité toujours plus grande. C’est ainsi que la distillerie se dote en 1957 de ses propres chaudronniers et en 1959 de sa propre tonnellerie permettant à la fois d’avoir la maîtrise de la distillation mais aussi du vieillissement de ses whiskies. Ces grands travaux qui se termineront avec l’installation d’une chaîne d’embouteillage dédiée à Glenfiddich auront pour effet de permettre à la distillerie de pérenniser la production de whiskies de qualité.

Alambics Glenfiddich
© Glenfiddich

Mais Glenfiddich ne se résume pas à son renom et à sa capacité à produire des flacons de grande qualité, chaque génération a apporté son lot d’expérimentations plaçant la distillerie aux avant-postes en matière d’innovations. Certaines axées sur le marketing avec la création en 1961 d’une bouteille tout à fait unique dans l’univers du whisky, une bouteille triangulaire, maintenant emblématique, trait d’union entre l’eau, l’air et l’orge maltée nécessaires à l’élaboration d’un whisky. D’autres axées sur le vieillissement avec en 1998 l’utilisation de la méthode Solera (méthode pyramidal d’élevage très utilisée en Espagne et pour certains rhums) permettant d’obtenir un whisky 15 ans réputé pour sa complexité et son intensité. D’autres encore sur l’assemblage avec l’utilisation de cuves de mariages “marrying tuns” dans lesquelles chaque cuvée est stockée pendant au moins trois mois avant embouteillage, cela permettant au whisky de reposer, d’accentuer l’équilibre et d’apporter plus de moelleux.

solera malt Glenfiddich
© Glenfiddich

Aujourd’hui Glenfiddich est clairement un mastodonte dans l’univers du whisky avec une   commercialisation dans 180 pays, une capacité de production de 12 millions de litres de whiskies par an et plus d’un million de tonneaux de chêne qui attendent patiemment dans les chais. Si ce succès planétaire a probablement joué en sa défaveur auprès de certains amateurs, il est incroyable de voir aujourd’hui l’extraordinaire histoire de Glenfiddich, dirigé par la même famille depuis sa création et qui a su se développer, maîtriser sa production et rester à la pointe en matière d’innovation mais aussi le véritable tour de force qu’est celui d’être capable d’allier quantité et très grande qualité. Chapeau !

© 2019 Speakeasy. Tous droits réservés.

L'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Scroll To Top