Now Reading
Bollinger R.D. – Le temps, l’audace, la rareté

Bollinger R.D. – Le temps, l’audace, la rareté

Bollinger RD 2007

Cuvée iconique de la Maison Bollinger, R.D., pour Récemment Dégorgé, se dévoile cette année dans une nouveau millésime R.D. 2007. Avant de parler de l’histoire de cette cuvée, petit remise en contexte, mais c’est quoi au juste un champagne récemment dégorgé ?

Bollinger RD 2007 bouteille
© Bollinger

Le champagne est très certainement l’un des vins dont l’élaboration nécessite le plus de temps. Celui-ci passe par plusieurs cycles avec le passage de l’état de raisin à celui de vin, la mise en bouteille avec une seconde fermentation lui permettant de gagner ses précieuses bulles et enfin une phase plus ou moins longue d’élevage sur lies, de quelques mois à plusieurs années pour les plus grands champagnes. Naturellement, plus le temps est long, plus le vin a le temps de s’affiner, de développer sa fraîcheur et de nombreux arômes. Lorsqu’une maison de champagne décide de dégorger ses bouteilles (pour éliminer les lies et dépôts), l’aération puis le repos provoquent une évolution des arômes vers des notes tertiaires et oxydatives (tabac, cuir, confits, …).

Bollinger bouteille
© Bollinger

Certaines maisons décident alors de prolonger ce vieillissement sur lies et donc de poursuivre plusieurs années durant la maturation. Après ce long vieillissement et si les caractéristiques aromatiques sont exceptionnelles, ces vins sont dégorgés, une liqueur faiblement dosée est ajoutée et, après quelques mois, ils sont alors proposés aux amateurs éclairés.

Toujours en avance sur son époque, la Maison Bollinger se lança dès le milieu des années 1960 avec une première cuvée récemment dégorgée. Cuvée exceptionnelle, celle-ci repose sur trois piliers : l’audace, le temps et la rareté.

Madame Bollinger
© Bollinger

L’audace tout d’abord pour décider de commercialiser un millésime ancien, faiblement dosé, et de se démarquer par le goût à une époque où les maisons de champagnes misaient d’abord sur le flacon et son étiquette. Une audace due à Madame Bollinger qui décida en 1967 de proposer une expérience totalement inédite pour l’époque : un millésime ancien, 1952, récemment dégorgé et dosé comme un extra-brut. Le monde découvrit alors un champagne alliant la très grande complexité aromatique des plus grands millésimes, à une grande fraicheur en bouche, soulignée par le faible dosage.

Bollinger cave
© Bollinger

Le temps ensuite, car cette cuvée R.D. nécessite une patience infinie qui permet ainsi au vin de développer sa complexité aromatique jusqu’à l’instant du dégorgement. Et enfin la rareté, puisque seulement certains millésimes soigneusement sélectionnés deviennent des R.D. et qu’une réserve limitée de bouteilles, remuées et dégorgées à la main, sont disponibles.

Bollinger accord
© Bollinger

Fruit de l’audace, du temps et de la rareté, ce Bollinger R.D. 2007 est issu de l’assemblage de 70% de Pinot et de 30% de Chardonnay provenants de 14 crus dont une très grande majorité de Grands crus. A la dégustation, on découvre une complexité aromatique hors norme autour de multiples épices (gingembre, cumin, …), des notes de fruits jaunes et une très grande fraicheur. Magnifique.

Champagne de table, cette exceptionnelle cuvée Bollinger R.D 2007 est à retrouver en coffret chez certains cavistes autour de 300 €.

© 2019 Speakeasy. Tous droits réservés.

L'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Scroll To Top