Now Reading
Les côtes de Gascogne – Enjeux pour un avenir durable

Les côtes de Gascogne – Enjeux pour un avenir durable

Cotes de Gascogne

Avec plus de 800 000 hectolitres produits en 2019 dont 85% en blanc, l’IGP Côtes de Cascogne est de plus en plus présente dans les verres des amateurs de vins. Si l’appellation cultive son identité propre avec des vins aux profils aromatiques autour du fruit et de la fraîcheur tout en mettant en avant ses cépages autochtones comme le colombage et le gros manseng, les producteurs font face à de nombreux enjeux nécessitant d’investir sur le long terme.

 

Premier enjeux, celui de concilier bio et expression aromatique. En effet, les Côtes de Gascogne ont amorcé depuis plusieurs années une véritable dynamique de conversion des vignobles vers une production biologique. Cependant sous l’influence du climat, le mildiou, une malade s’attaquant aux plantes et notamment à la vigne, se développe fortement sur le vignoble de la région nécessitant ainsi un traitement spécifique. Les vignobles bio sont traités avec du cuivre, seul produit efficace homologué dans la lutte biologique contre le mildiou. Cependant le cuivre inhibe aussi l’expression aromatique des Thiols, un composé organique présent notamment dans le cépage colombage et responsable des arômes d’agrume et de fruits exotiques qui font la typicité de ces vins. Souhaitant continuer la dynamique actuelle de conversion vers le bio tout en préservant l’expression aromatique des vins de l’appellation, les Côtes de Gascogne ont investi dans une thèse sur le sujet afin de mieux comprendre ces phénomènes et apporter des solutions concrètes, applicables au vignoble sur le long terme.

Cotes de Gascogne
© Côtes de Gascogne

En parallèle de cela, un second enjeux apparait, celui de concilier problématique environnementale et changement climatique. Au travers du programme de recherche Gascon’Ideos, la filière cherche  à développer les cépages de demain, résistants au mildiou et à l’oïdium, et adaptés au vignoble de la Gascogne à l’horizon 2033. Une véritable problématique pour continuer à produire, sur le long terme des vins typiques de l’appellation.

 

Et pour clôturer cet article… terminons par une petite sélection de deux cuvées, l’une issue d’un domaine labellisé Haute Valeur Environnementale et l’autre en Biologique.

 

Domaine de Maouries – Les Grappes

Créé en 1907, le Domaine de Maouries réunit trois générations de vignerons dans un vignoble de 28 hectares. Le millésime 2019 “Les Grappes” est composé à 60% de Sauvignon blanc et 40% de Chardonnay. On découvre une belle fraîcheur et des arômes autour de la pêche blanche et des agrumes. S’intégrant parfaitement dans la dynamique actuelle des Côtes de Gascogne, le domaine est labellisé HVE 3. Environ 7 €.

Domaine de Maouries Les Grappes
© Domaine de Maouries

 

Plaimont – Les Trois Fontaines

Situé au coeur du Sud-Ouest, le vignoble Plaimont produit des vins respectueux de l’environnement et de la vigne, en agriculture Biologique. Composé de Merlot et de Cabernet Sauvignon, la cuvée Les Trois Fontaines, millésime 2019, développe une certaine rondeur et un bel équilibre entre les fruits rouges et les épices. Environ 7,50 €.

Plaimont les trois fontaines
© Plaimont

© 2019 Speakeasy. Tous droits réservés.

L'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Scroll To Top